Jusqu’à quel âge utiliser un transat bébé

Un transat est un équipement de puériculture qui sert à installer un bébé, en position assise ou allongée dans un endroit calme. Il s’agit d’un siège confortable dans laquelle il peut jouer en contemplant vos activités quotidiennes. Il est également indispensable pour qu’il se repose ou fasse une sieste tout en restant dans votre champ de vision. Ce matériel semble très séduisant. Par ailleurs, son usage abusif risque de nuire à l’épanouissement de votre bout de chou. Découvrez dans ce guide alors jusqu’à quel âge utiliser un transat bébé.

Comment utiliser le transat bébé ?

De manière général, le transat s’utilise dès la naissance du bébé jusqu’à ce qu’il puisse se tenir assis tout seul. Par ailleurs, bon nombre de modèles se trouvent sur le marché, les uns différents des autres. Certaines versions ne conviennent même pas aux nouveau-nés. A l’achat d’un transat, il vaut mieux considérer en premier lieu ses côtés pratiques avant le design et la modernité.

Utiliser ce type de siège offre du confort aussi bien aux enfants qu’aux parents. A ce titre, vous devez prioriser leur sécurité et leur bien-être, comme la présence de la ceinture harnais permettant de mettre le bébé en parfaite position.

Le transat se révèle important pour installer les bouts de chou après les repas au cas où vous serez contraint de faire autres choses. Il leur apporte une aide précieuse à la digestion, pour éviter le reflux gastro-œsophagien.

C’est une belle opportunité aussi pour que les enfants puissent avoir une autre vision de leur environnement. Ce siège est un accessoire parfait pour les faire sortir du lit, les changer de position et surtout vous libérer un peu les mains. Il est possible de placer le transat dans différents endroits de la maison, tant qu’ils restent sécurisés et confortables.

Les âges idéals pour utiliser un transat bébé

L’âge idéal pour l’utilisation d’un transat bébé dépend de chaque modèle. Un modèle équipé d’un réducteur de naissance et un harnais de maintien convient aux nouveau-nés. Optez pour un autre qui présente un cale-tête pour optimiser son équilibre et leur offrir un environnement rassurant. Le marché actuel abonde en modèles, mais il faut prendre en compte le gabarit du bébé.

Un transat sans réducteur de naissance mais toujours accompagné du harnais de maintien s’accorde aux besoins des enfants jusqu’à 9 kilos environ ou qui arrivent à s’asseoir droit tout seul. La plupart des modèles est pratique jusqu’à six ou huit mois. A partir du troisième ou quatrième mois, un bébé commence à bouger trop, se retourner ou encore se remuer tout seul. Le transat ne lui offre plus l’espace adéquat à son développement et à l’éveil de ses sens. En plus, il risque d’être renversé. Les fabricants de transat conseillent d’arrêter d’utiliser ce siège une fois que le bout de chou atteigne entre 9 et 13 kg.

Les précautions à prendre

Utiliser un transat bébé représente de nombreux avantages mais il faut éviter d’abuser. Certaines règles doivent être respectées pour qu’il reste un accessoire fiable pour l’épanouissement. Il est interdit de laisser un enfant sans surveillance sur une telle structure ou sous la surveillance d’un autre petit môme. N’oubliez jamais de mettre le harnais pour éviter son déséquilibre. Le transat ne sert pas à transporter un enfant. Un emplacement inadéquat expose votre bébé au danger comme la table, le lit ou d’autres endroits en hauteur.

L’usage d’un transat bébé ne doit pas dépasser généralement une heure et demie. A force de l’installer trop longtemps sur cet équipement ses muscles peuvent se ramollir. Cela risque aussi d’entraver le développement de ses capacités motrices et ses mouvements. Au pire, l’enfant n’arrive pas à tenir sa tête.

A partir d’un certain âge, le bébé n’aura plus envie de se reposer ou s’asseoir sur son transat. Cela signifie qu’il ressent le besoin de découvrir un nouveau monde ou de bouger ses membres.

Lire aussi : Les accessoires pour transat bébé/Tous les avantages du transat pour bébé / Transat bébé / Pouf de Monsieur bébé